rotana ty connectedness trendspotting technology convergence technology workplace learning art

La divergence est aussi importante que la convergence.

Les nouvelles méthodes de travail et la santé sont liées et intéressantes. Des sujets tels que le télétravail, les bureaux assis et debouts, la marche, les wearables technologies et les lieux de vie connectés ont attiré mon attention. Les deep tech font également leur apparition dans de nombreux secteurs.

Quantified Self: de quoi s’agit-il?

This photo was shot by @rotanarotana at the garden of the Albert Kahn Museum in Paris, France.Photo prise par moi au jardin du musée Albert Kahn à Paris.

En tant que nouvel utilisateur de Fitbit, j’ai cherché à en savoir plus sur le quantified self.

“Même Tim Ferriss traque ses données dans sa vie pour améliorer sa santé (…) C’est le Quantified Self. En bref, il s’agit de la connaissance de soi grâce au son propre suivi. ”

«Suivez quelque chose qui vous tient à cœur (…). Cela n’a pas besoin d’être structuré ou complexe. En fait, restez simple. Suivez une chose pendant une semaine de la manière la plus simple. Choisissez quelque chose qui est important pour vous.

«En tant que self-quantifier, je vois le potentiel de contrôler ma propre santé et de modifier mes comportements pour optimiser la durée et la qualité de ma vie. En tant qu’entrepreneur, je vois une révolution dans le secteur de la santé. Bientôt, la technologie détectera les tendances et diagnostiquera les problèmes beaucoup plus rapidement et avec plus de précision que les médecins.” — Mark Moschel

Depuis que j’ai commencé à utiliser Fitbit, je surveille également mon activité physique via mon tableau de bord personnel.

Avec ses données personnelles et de nouvelles habitudes, par exemple: boire plus d’eau, mieux dormir avec un calculateur pour savoir à quelle heure se lever lorsque je m’endors, télétravailler avec un bureau debout et dans des tiers-lieux, marcher au moins 10 minutes par jour, nager au moins une fois par semaine. Avec ces habitudes, chacun pourrait mieux observer et devenir plus attentif, en meilleure santé et plus productifs. J’essaie ces habitudes moi-même et je commence à voir des améliorations.

Education & Santé: même challenges

Photo prise par moi au jardin du musée Albert Kahn à Paris.

En effet, l’éducation et la santé ont beaucoup de points en commun. Les professionnels dans ces domaines doivent prendre soin, aider et convaincre autrui. Ils doivent aider des personnes à changer et permettre à des personnes de changer en commençant par elles-mêmes, comme l’a clairement expliqué Daniel Pink dans son dernier livre. Il parle d’EdMed pour l’éducation et la santé. Comme il l’a noté dans son livre, «EdMed» est affecté par les nouveaux usages, comportements et technologies émergentes dans notre société hyper-connectée.

Cela se passe déjà dans l’éducation et la formation professionnelle.

Pour l’éducation, ce changement va au-delà des cours en ligne.

“Scaler des cours en ligne pour les masses crée une foule; cela ne constitue pas une salle de classe.

L’apprentissage sur mesure modifiera fondamentalement l’enseignement supérieur tel que nous le connaissons. En adaptant les distances et en créant un accès pour les personnes qui ont été abandonnées par les établissements d’enseignement traditionnels, un apprentissage personnalisé apporte la promesse que les MOOCs n’ont pas été en mesure de fournir: un outil d’apprentissage qui se rapproche le plus des expériences en salle de classe. Ce n’est pas une tâche facile, bien sûr, mais nous nous y tendons vers. “

«La collecte, l’agrégation et l’application des données d’apprentissage est un processus qui prend du temps et qui oblige la filière universitaire à investir et à repenser toute l’ensemble de leur pratique d’apprentissage, mais les résultats seront la preuve du temps et de l’argent dépensés.” — Doug Guthrie

L’analyse des données et les capteurs auront-ils aussi un impact sur l’évolution de l’éducation?

“Les connexions en réseau entre des personnes, les processus, les données et les choses vont changer, non seulement comment et où l’éducation est dispensée, mais également redéfinir ce que les élèves doivent apprendre et pourquoi. Mais si toutes les connaissances du monde sont instantanément disponibles en ligne via un smartphone ou Google Glass, en quoi cela affecte-t-il ce que nous devons enseigner à l’école? Peut-être que l’éducation sera moins axée sur l’acquisition de connaissances que sur la manière d’analyser, d’évaluer et d’utiliser les informations illimitées dont nous disposons. Peut-être enseignerons-nous plus de pensée critique, de collaboration et savoir-être. Peut-être que nous n’enseignerons pas de réponses mais plutôt comment poser les bonnes questions.” — Dave Evans

Apprendre à être un apprenant connecté

This photo was taken by @rotanarotana at @104Paris, France. Photo prise par moi @104Paris, France.

L’apprentissage en réseau est important. Cela ne concerne pas seulement l’éducation et la formation professionnelle, il est également important dans le secteur de la santé. L’apprentissage en réseau est important pour tout un chacun:

“Nous avons un besoin inné de parler aux autres, de partager et de comparer, de rendre nos propres idées concrètes, d’apprendre les uns des autres et d’avoir un sentiment d’appartenance à un groupe de personnes partageant les mêmes idées. Il s’agit d’un trait humain profondément enraciné sur lequel de nombreux psychologues ont effectué des recherches.” Steve Wheeler

Internet des Objets & ses impacts

This photo was taken by @rotanarotana in the Follia Continua expo at @104Paris, France. Photo prise par moi @104Paris, France.

Les technologies émergentes ont un impact sur l’éducation, la santé, toute entreprise et la société. Des personnes connectées, le savoir et les choses sont également impactés.

“Je suis fasciné par tous les nouveaux capteurs, les données connectées [vous l’avez entendu ici en premier lieu] qui submergera le Big Data, les avancées en matière de gestion et d’analyse de données qui seront nécessaires, l’impact sur les politiques et la réglementation, ainsi que la vision des personnes et des entreprises à l’origine de l’Internet des objets. Mais plus encore, en lisant et en pensant à la SmartPlanet, SmartCities, SmartGrid et SmartPhones, et à ConnectedData, je me suis rendu compte que je ne pouvais plus jamais regarder le monde qui m’entoure de la même manière.” — R “Ray” Wang

Les analystes ont expliqué clairement pourquoi et comment les capteurs auraient des impacts.

“Les technologues ont eu du mal à nommer ce phénomène émergent. Certains parle de l’Internet des objets, l’Internet de Tout ou l’Internet Industriel – malgré le fait que la plupart de ces appareils ne sont pas directement sur Internet, mais communiquent via de simples protocoles sans fil. D’autres observateurs, rendant hommage à la technologie épurée intégrée à tant d’appareils intelligents, parle de la révolution des capteurs.

Mais voici une meilleure façon de penser à ce que nous construisons: c’est le monde programmable. Après tout, ce qui est remarquable dans cet avenir, ce n’est pas les capteurs, ni que tous nos capteurs, objets et appareils soient liés les uns aux autres. C’est le fait qu’une fois que nous avons suffisamment d’objets sur nos réseaux, ils ne sont plus des nouveautés uniques ni des sources de données, mais deviennent plutôt un système cohérent, un vaste ensemble pouvant être chorégraphié, un corps capable de danser. Vraiment, c’est le contraire d’un «Internet», terme qui, même aujourd’hui, à l’ère du cloud, de l’application et du jardin clôturé, évoque un système peer-to-peer dans lequel chaque nœud est doté du même pouvoir. En revanche, ces objets connectés agiront davantage comme un essaim de drones, une légion de robots distribués, très éloignés et parfois même cachés à la vue, mais néanmoins coordonnés comme s’il s’agissait d’une simple machine géante.” — Paul Higging

Ces technologies et évolutions ont-elles aussi un impact sur l’éducation et la formation professionnelle?

Aurons-nous des travailleurs autonomes connectés à leur écosystème et à leurs données personnelles pour mieux se développer et leur bien-être? Je pense également que le mouvement du quantified self est important car il est lié au Big Data, à la reconnaissance des motifs et au learning, comme l’écrit Esko Kilpi:

“Je pense que les suites d’outils collaboratifs et de productivité de demain seront une combinaison de capteurs, de données volumineuses et de technologies de quantified self. Lorsqu’ils sont utilisés ensemble, ils créent de toutes nouvelles opportunités pour un feedback en temps réel, une réflexion quotidienne et un changement itératif. Et, surtout, ces opportunités sont basées sur notre propre contexte et notre propre scénario.”

La gestion de soi est avant tout une question de détection de motifs.

Connecter des personnes, idées et lieux

This photo was shot by @rotanarotana during a trip in London, UK.Photo prise par moi durant un voyage à Londres.

Steve Wheeler nous a rappelé que nous sommes tous concernés par ce changement sociétale et éducationnel:

“Nos conceptions de la connaissance pourraient être considérées comme étant dans un état de flux et d’incertitude.”

«Assistons-nous à la disparition des gardiens de la connaissance? Verrons-nous maintenant un déclin de la mentalité de la tour d’ivoire qui a dominé pendant des siècles l’apprentissage dans l’enseignement supérieur? Et à quel point la technologie est-elle responsable en tant que perturbateur de cet ancien paradigme de la représentation des connaissances? Qui contrôle maintenant la connaissance? Nous le sommes tous. Ce que nous ferons avec ces connaissances déterminera l’avenir de l’éducation. »[Et de la santé si nous nous mettons à la place des patients et des médecins?]

Ainsi, y’a t-il de plus en plus de personnes qui repensent l’éducation et la santé de manières nouvelles et modernes et qui sont connectées à des histoires et des choses [outils sociaux, capteurs, appareils mobiles, espaces de vie connectés] pour améliorer le bien-être et la performance de tous? Comme William Gibson a dit:

“L’avenir est déjà là – il n’est pas distribué de manière uniforme”.

Anne Marie Rattray également partagé avec moi dans une conversation ses réflexions sur la convergence et la divergence:

“Je pense que la divergence est aussi importante que la convergence. Je me souviens d’avoir entendu la scientifique britannique [la baronne Susan Greenfield] parler de la création de nouvelles connaissances. Elle dit que la nouvelle compréhension commence par un défi, puis par «voir quelque chose en termes d’autre chose», par exemple en appliquant une vision parallèle à partir d’une autre source en dehors d’une discipline des connaissances spécifique. La prochaine étape est d’avoir un eurêka!

Ainsi, la convergence des disciplines du savoir, à travers le passé et le présent, conduit à une vision divergente qui remet en question le statu quo et fait progresser un corpus de connaissances.”

Merci à Anne Marie RattraySahana Chattopadhyay, and Paul Simbeck-Hampson pour leurs mots aimables et inspirantes pour connecter des insights.

“Merci à Rotana pour avoir partagé ces informations, elles m’ont certainement fait réfléchir davantage sur les modèles et les données connectées.”

Et oui, l’avenir est en effet déjà là; le prochain travail est de connecter les insights. ” — @simbeckhampson

Vous appréciez mes billets de blog?

Contactez-moi pour explorer comment nous pouvons collaborer.


2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] Mon amie et partenaire d’apprentissage, @smartco, a partagé avec moi quand elle a lu mon billet de blog sur la convergence, cet […]

  2. […] Quand vous débutez un nouveau sport collectif, la discipline prend du temps, nécessite de la pratique et des efforts. Vos pairs et maîtres peuvent vous dire si vous faites un mauvais mouvement et/ou si vous n’avez pas la bonne attitude pour aller au-delà de vos limites. Qu’en est-t-il lorsque vous faites un sport individuel? Comment pouvez-vous vous améliorer et apprendre de vos motifs et échecs? Je me suis posé ces questions vue que nous vivons dans un monde moderne. […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *