collective learning apprendre ensemble park rodin garden paris learning collective social networks rotana ty

Apprendre ensemble: pourquoi, quoi et comment

Après avoir lu l’excellent article de Gianpiero Petriglieri sur les MOOCs, j’ai tweeté:

“L’éducation ne se réduit pas juste aux compétences, concepts et aux savoirs comme des commodités. Elle inclut aussi des liens et la citoyenneté.” @rotanarotana

Si l’éducation concerne également les relations et la citoyenneté, comment développer de nouvelles courbes d’apprentissage?

Comment naviguez-vous les flux de savoir?

Les flux d’apprentissage sont déjà partout. Personne n’a attendu les cours en ligne pour apprendre les uns des autres et en autonomie.

«Nous nous éloignons du modèle selon lequel l’apprentissage est organisé autour d’institutions stables et généralement hiérarchisées (écoles, collèges, universités) qui, pour le meilleur et pour le pire, ont été les principales passerelles vers l’éducation et la mobilité sociale. Remplacer ce modèle est un nouveau système dans lequel l’apprentissage est mieux conçu comme un flux, où les ressources d’apprentissage ne sont pas rares, mais largement disponibles, les possibilités d’apprentissage sont nombreuses et les apprenants ont de plus en plus la capacité de plonger de manière autonome dans des flux d’apprentissage continus. .

Au lieu de nous préoccuper de la façon de distribuer des ressources éducatives rares, le défi auquel nous devons nous attaquer à l’ère de l’apprentissage en réseau est de savoir comment attirer les personnes vers le flux en croissance rapide de ressources d’apprentissage et comment le faire équitablement afin de: créer plus d’opportunités pour une vie meilleure pour plus de personnes.” — Marina Gorbis

Si vous voulez aller plus loin, plongez-vous dans les recherches du Institute For The Future : “From Educational Institutions to Learning Flow”.

Créer du sens collectivement

Marcia Conner décrit très bien à quel point nos façons de créer du sens et apprendre collectivement ont évolué.

“Comment définissez-vous [le social learning] l’apprentissage en réseau?

Je définit l’apprentissage en réseau comme une participation avec d’autres personnes pour créer un sens à de nouvelles idées. Enrichi d’un nouvel ensemble d’outils sociaux, les utilisateurs peuvent collecter des informations et acquérir un nouveau contexte auprès des utilisateurs du monde entier et à tout moment, et ce, aussi facilement qu’ils le pourraient de ceux avec qui ils travaillent.

L’apprentissage en réseau n’est pas seulement la technologie des médias sociaux, bien qu’il l’utilise. Ce n’est pas simplement la capacité de vous exprimer dans un groupe d’amis dans lequel vous appartenez. L’apprentissage en réseau associe des outils de médias sociaux à un changement de culture d’entreprise, un changement qui encourage le transfert de savoirs en continu et met en relation les gens de manière à rendre l’apprentissage agréable.» – Extrait de Where Social Learning Thrives de Marcia Conner avec Steve LeBlanc

En définissant l’apprentissage en réseau et ce qu’il n’est pas, Marcia Conner partage également son expérience et ses insights sur l’apprentissage:

«L’apprentissage peut facilement avoir lieu à tout moment, n’importe où et sous différents formats. Depuis toujours, mais avec des outils sociaux, il est maintenant facile pour les autres de voir et d’apprendre aussi.

Ensemble nous sommes meilleurs. Ensemble, nous participons avec d’autres et apprenons non stop.

Chaque jour, je me connecte et j’apprends de personnes du monde entier grâce aux technologies sociales. Certaines de ces personnes que j’ai rencontrées en personne sont de plus en plus des personnes que je ne connaissais pas avant les médias sociaux. Celles-ci me permettent d’approfondir mes connaissances sur les sujets que je souhaite apprendre et de découvrir de nouveaux sujets et des informations connexes qui, j’ignorais que je ne savais pas, contribueraient à cerner ce qui est important pour ma vie et pour mon travail.”

Dennis Callahan a également décrit dans un excellent article comment l’apprentissage en réseau est comme la gravité:

“Apprendre avec autrui et des autres favorise un environnement qui crée de nouvelles idées, connexions, produits, etc… Pensez à une séance de brainstorming positive que vous avez eue avec une personne ou un groupe de personnes. Cela crée une énergie qui vous pousse à créer quelque chose de nouveau.”


Le grand changement est dans les apprentissages

Depuis 2009, John Hagel parle du grand changement comme un  «mouvement du monde du push vers celui du pull». Nous passons des stocks de savoirs aux flux de savoirs. L’apprentissage change parce que les façons d’apprendre évoluent dans notre monde connecté, comme a écrit J.P. Rangaswami dans cet article:

“La capacité d’observation, d’imitation, d’expérimentation, et à reçevoir rapidement du feedback sont quatre éléments clés de l’apprentissage.

Nous sommes en pleine révolution numérique. Tout ce qui se passe peut être observé par plus de personnes que jamais auparavant. Internet est une photocopieuse, la capacité de partager et d’imiter n’a jamais été aussi économique. Des outils continuent d’être inventés pour nous permettre à tous d’essayer plus de choses que nous-mêmes.

Cette révolution numérique est une révolution de l’apprentissage. Tant que nous ne le gaspillons pas. Le gaspillage se produit lorsque nous limitons la capacité d’observation, d’imitation, d’expérimentation et de reçevoir du feedback. Particulièrement lorsque nous avons la possibilité de rendre le tout abordable, omniprésent.

L’éducation apporte la solution à beaucoup de nos problèmes perçus. L’éducation est tellement accélérée, soutenue et complétée par une infrastructure numérique. Si on la laisse faire. Nous qui sommes ici sur Terre aujourd’hui pouvons faire une différence pour la planète en nous assurant de ne pas laisser passer cette incroyable opportunité d’utiliser l’infrastructure numérique pour permettre à tous d’être émancipés, afin que tous puissent apprendre.”


Comment continuez-vous à apprendre en réseau?

Pour contribuer à l’intelligence collective, vous devez d’abord apprendre en autonomie. Comment vous vous développez et apprenez-vous? Comment cultivez-vous votre curiosité et votre capacité d’apprentissage? Comme Jon Husband écrit:

«Il n’y a pas d’autre choix que l’apprentissage continu car le changement continu, la permanence des rapides est notre seule constante.»

Alors, comment apprenez-vous plus vite, mieux des uns et des autres et en autonomie? Faites-vous la curation de réseaux intelligents? Gideon Rosenblatt écrit:

“La façon dont nous faisons la curation de nos connexions façonne nos réseaux, et affecte leur santé et leur efficacité.”

Je pense que Mark Oehlert l’a bien compris lorsqu’il écrit:

“Suivez le courant… sentez la Force… soyez la balle… concentrez-vous sur la construction de votre réseau. Vous n’avez pas de relation 1:1 avec les médias sociaux – ce que vous devriez construire est une relation de plusieurs à plusieurs. Les médias sociaux sont un réseau et vous devez répondre à l’apport de ce réseau par votre propre réseau. J’ai un réseau solide qui ressemble un peu à un patchwork d’un kilt. 

C’est ma responsabilité de créer le bon réseau. Ce qui est cool? Mon réseau et moi faisons également partie des réseaux d’autres personnes, sans aucun coût supplémentaire pour nous tous. Commencez à penser comme un spécialiste de réseaux influents.”

Dans de nombreuses industries, plusieurs personnes pensent et apprennent en réseau. Ce sont des apprenants en réseau. Par exemple, de nombreux professionnels de la santé sont des apprenants en réseau. Cela devient une réalité.

“Je parle à des médecins et ils me disent à quel point ils apprennent de leurs pairs internationaux par le biais des médias sociaux”. – Daniel Ghinn


Êtes-vous à la fois conscient et connecté?

This is a photo that was shot by @rotanarotana in the garden of the Museum Rodin, Paris, France.Photo que j’ai prise dans le jardin du musée Rodin, Paris, France.

Dans notre société hyper-connectée, une des plus grandes difficultés de l’apprentissage en réseau se concentre dans notre capacité à être conscient et à être connecté à nous-mêmes. «Déconnectez-vous pour vous connecter», comme le disent Tiffany Shlain et Whitney Johnson. Si vous avez le temps, je vous recommande également de regarder ses vidéos ludiques, courtes et plein d’insights.

Ainsi, être attentif, connecté à nous-mêmes, penser de manière critique et apprendre en réseau impliquent d’utiliser nos cinq sens de manière intelligente et moderne. Pourquoi est-ce important? Il est important que chacun de nous soit en réseau ou dans des tribus de savoir, parce que dans un monde fragmenté, nous devons aller en profondeur, comme le dit Nilofer Merchant:

“Nous sommes dans un monde fragmenté. Et nous tendons vers cela. Auparavant, lorsque les personnes écrivaient, elles écrivaient avec plus de profondeur. Dans les débuts du Web (Avant Twitter), je me souviens avoir sélectionné manuellement les quelques blogs que je lisais, puis de les avoir inclus dans mon flux RSS et de rechercher leurs essais. Les essais, pas les tweets, étaient la façon dont nous partagions ce que nous pensions. Mais comme le «contenu» est devenu plus important que de rester en ligne, de plus en plus de personnes entrent dans la mêlée. De plus en plus de personnes qui n’ont peut-être même pas un point de vue à défendre, mais qui souhaitent simplement participer à la conversation.” — Nilofer Merchant

Alors, comment allez-vous vite et lentement pour naviguer les flux de savoir?

Vers un pensée en réseau et les bibliothèques connectées

Comme le disait William Gibson:

“L’avenir est déjà là — il n’est pas distribué de manière uniforme.”

Tendons-nous vers un monde d’apprentissage connecté, de pensée en réseau et de bibliothèques connectées? Ces mots de Greg Satell illustrent très bien l’âge dans lequel nous vivons:

“Je rencontre et collabore également avec des personnes en ligne que je n’aurais jamais eu la chance de connaître auparavant. Je peux même accéder à des savoirs dans d’autres langues grâce à la traduction en ligne. En d’autres termes, je dois rencontrer par sérendipité des personnes et des savoirs à un degré qui n’aurait pas été possible même une période restreinte.

C’est pourquoi nous pouvons nous attendre à ce que la vie continue de s’améliorer. Alors que les technologies antérieures nous permettaient de maîtriser l’énergie et la matière, les progrès récents nous apportent quelque chose de beaucoup plus précieux: elles libèrent la puissance du potentiel humain.”


Avez-vous apprécié cette publication? Découvrez Compétences Futures.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.