Démocratiser l’apprentissage

démocratiser apprentissage learning for all workplace learning moocs

Démocratiser l’apprentissage de différentes manières

Quelques observations

“Nous verrons si les MOOCs entraînent la démocratisation de l’enseignement ou simplement la consumérisation de masse des bons cours magistraux.” — @gpetriglieri

Si vous explorez les tendances émergentes en matière d’apprentissage, vous n’avez pas manqué l’émergence des MOOCs.

“Un MOOC ne remplace pas une expérience universitaire sur un campus. La question est de savoir si tout le monde a besoin de 4 ans. — @DaphneKoller” — @marciamarcia


Expérimenter des modes d’apprentissage

Jay Cross a partagé son expérience suite à sa participation à un cours sur la complexité de l’Institut Santa Fé :

“Vous voulez comprendre ce qui est bien et ce qui est mal dans la variété d’activités que des personnes appellent MOOC, il suffit de participer et d’en faire.”

Comme Jay Cross, j’ai aussi expérimenté quelques cours en ligne :

  • Introduction à la complexité avec l’Institut Santa Fé.
  • Atelier Lean Analytics avec Alistair Croll et Ben Yoskovitz.
  • Création de cartes : Apprendre à communiquer des lieux de façon magnifique avec Anne Ditmeyer
  • Démystifier le design graphique : Comment fonctionnent les affiches ; Les bases du graphisme : Principes de base de la conception visuelle avec Ellen Lupton
  • La science du bonheur
  • Voyage dans le minimalisme avec Leo Babauta
  • L’atelier de marketing moderne avec Seth Godin

Je me suis également plongé dans certaines ressources en ligne :

  • Community 101 par The Community Roundtable
  • News Lab Lessons par TheNewsLab


La mission des MOOCs

Mais quelles sont les tâches à accomplir par les MOOC ? Voici un autre éclairage intéressant :

“Les MOOC sont-ils donc une mode ? Pas du tout. D’abord parce qu’ils répondent réellement à certains besoins. Pas des besoins liés à la réinvention des modèles d’apprentissage par un impératif social de rendre le savoir accessible à tous. Ce n’est pas un moyen d’améliorer les performances du modèle existant mais un moyen de répondre à des enjeux de responsabilité sociale.”  — Bertrand Duperrin

Morten T. Hansen a également expliqué comment l’éducation des dirigeants est en pleine mutation:

“En d’autres termes, ils déploient des cours hybrides, mélangeant des conférences avec une certaine interaction. Et ce cours hybride peut être transformé en enseignement en ligne, ce qui est déjà le cas : vous écoutez une conférence en ligne, puis vous discutez d’un cas avec un groupe d’étudiants, qui est guidé par un instructeur en petits groupes dans votre propre lieu (pas besoin de se déplacer pour que tout le monde soit dans la même pièce).

À un moment donné, elle submergera les formateurs de dirigeants dans les entreprises et les écoles de commerce. La question est de savoir quand, et non si, cela se produira.” 

D’autres personnes pensent que les MOOC sont également utiles pour la recherche :

“Grâce à Coursera et à l’explosion de l’apprentissage en ligne, nous avons la possibilité d’atteindre beaucoup plus d’étudiants que ce qui serait possible dans une seule université ou même un seul pays. Il y a des étudiants partout dans le monde qui pourraient s’en servir comme d’un tremplin vers une carrière dans un domaine qui va changer le monde tel que nous le connaissons. Qui ne voudrait pas en faire partie ?”  — Ray Kurzweil

Rien de nouveau? Voici le point de vue de la ParisTech Review :

“En bref, il existe un curriculum virtuel construit localement avec des “briques” sélectionnées dans un catalogue mondial essentiellement anglo-saxon.”

“Changer la face du monde ?

L’objectif sociétal des MOOC est louable, il s’agit de démocratiser l’accès à une formation universitaire de haut niveau. Vu sous cet angle, il s’agit simplement d’une extension numérique de projets plus anciens comme l’Open University britannique (1970) ou l’Université populaire française (1963).”


Des modes d’apprentissage modernes et intelligents

Je ne suis pas le seul à me poser cette question. Voici quelques observations :

“FOOCs – Mieux que les MOOCs pour les entreprises. Des collaborations facilitées, optimisées, en ligne. J’étudie ce phénomène de près.” — Jay Cross

Si vous explorez les tendances émergentes en matière d’apprentissage comme je le fais, vous remarquerez également que les MOOCs ne sont qu’un moyen parmi d’autres d’apprendre. Jane Hart a créé un excellent visuel qu’elle a appelé : La queue de comète des tendances de la formation professionnelle. Ainsi, dans la galaxie des modes d’apprentissage, allez au-delà des MOOC ! Les technologies émergentes et les médias sociaux sont des outils puissants pour permettre un apprentissage continu en réseau et la création de sens. Comme l’a écrit Donald Clark : Par exemple,

“Les médias sociaux sont une forme de communication authentique et d’apprentissage informel, ce qui est la façon dont la plupart d’entre nous apprenons souvent C’est le hokey-cokey*, je suis dedans, je suis dehors et je secoue tout ça !”.

*une danse et une chanson de fête dans laquelle les personnes se tiennent en cercle, agitent les bras et les jambes l’un après l’autre, et se déplacent d’avant en arrière.

Donald Clark prend Youtube et les hyperliens comme de profonds perturbateurs pour la MOOP (Massive Open Online Pedagogy/Pédagogie en ligne ouverte et massive).

Conversations ouvertes en ligne mentorées

Sahana Chattopadhyay a publié un article intéressant sur les “11 différences entre un MOOC et un cours en ligne”. Son billet utile m’a fait réagir en partageant avec elle et d’autres amis d’apprentissage le brillant billet d’Anne Marie Rattray. Selon elle, l’acronyme MOOC pourrait représenter quelque chose de beaucoup plus utile et significatif que le sens très répandu de l’acronyme MOOC.

“Les MOOCs passent à autre chose ?

Ce que l’explosion des MOOCs me dit, c’est que malgré notre manque de temps, nous utilisons les technologies sociales pour nous éduquer. Et c’est bien sûr une bonne nouvelle.

Mais je pense que la véritable opportunité d’apprentissage autonome se trouve dans le “C” de MOOC, “c” pour conversation et connexion, ainsi que dans les cours. Elle se trouve également dans la partie “M”. Ma vision est celle de conversations ouvertes en ligne mentorées, soutenues par des mentors, des coachs, des facilitateurs et, surtout, par les autres.”

C’est pourquoi je pense que les technologies des réseaux sociaux sont si riches de possibilités pour les Conversations Ouvertes en Ligne Mentorées – c’est une manière pratique, opportune, socialement engageante, solidaire, rassurante et stimulante d’apprendre. Et tout cela est possible”.


Quels modes d’apprentissage intelligents et modernes utilisez-vous pour vous développer?

Learning Concierge accompagne et soutient des individus et organisations pour les aider à prendre en main leur développement professionnel et amélioration continue. Accélérez votre développement professionnel avec un accompagnement adapté à votre capacité d’apprentissage. Découvrez des pratiques d’apprentissage modernes pour prendre de l’avance et réussir.

VOIR PLUS
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.