activations learning grey line cent quatre paris art center

Activations de la semaine

Helen Blunden

“J’aime la façon dont @rotanarotana parvient à capturer ce qu’il apprend et travaille chaque jour https://rotanaty.com/2021/03/15/motion — le titre de l’article le plus approprié “En Mouvement” parce que sans cela, nous serions immobiles, sans croissance ni développement. Faire le point sur ce que nous faisons et comment nous le faisons.” 

Harold Jarche

“Un exemple d’une semaine de “narration de notre travail”, par @rotanarotana https://rotanaty.com/2021/03/15/motion#PKMastery” 

Je continue à donner du sens à mon travail, à le narrer et à apprendre à voix haute comme je l’ai fait à la mi-mars. Qu’ai-je fait au cours des dernières semaines de mars et au début d’avril? Cliquez sur chaque titre pour lire mes avançées.

L’écriture, l’édition, la conception, le design et la conversion de mon ebook m’ont fait prendre conscience que l’auto-publication est ce que je fais et continuerai à faire. Je suis reconnaissant pour mes quelques bêta-lecteurs et leurs commentaires, leurs encouragements et leurs suggestions lorsque j’ai partagé la progression de mon livre dans sa version initiale et bêta. L’édition de mon ebook est terminée.

J’ai compris comment concevoir et mettre en forme mon livre sur Word pour le convertir dans des formats qui peuvent être prêts pour l’auto-publication. J’ai travaillé sur la conception de la couverture de mon livre et j’ai finalement choisi le titre de mon ebook. Ecoutez un extrait du livre en anglais.


Au sein de notre communauté internationales d’explorateurs, nous organisons chaque semaine des expériences artistiques collectives en remote. Une session a été organisée par l’exploratrice et community manager, Klara Loots. C’était très agréable de voir comment elle est si créative et inspirante, comment elle organise et créé délibérément une vie et un travail qui a du sens avec son entourage constitué d’artistes, d’artisans et d’oeuvres surprenantes et émouvantes.

Je continue de participer à l’atelier PKM. Je prends plus le temps pour naviguer les flux de savoirs que je ne l’ai fait lors de ma première participation à l’atelier en 2020. Je revisite mes notes, réflexions et productions passées sur lesquelles j’ai dégagé du sens l’an dernier sur la base d’introductions, d’activités, de conseils et d’hyperliens, qui sont partagés au fil du temps dans l’atelier asynchrone en remote, qui est guidé par Harold Jarche.

J’accepte également de ne pas suivre l’ordre des activités qui sont diffusées tous les deux jours. Par exemple, je suis passé de l’activité 4 sur les “filtres humains” à l’activité 7 sur la compréhension des médias. Avec le groupe de participants internationaux, j’ai partagé mes dernières publications visant à examiner une technologie à la fois avec la tétrade de McLuhan:

Basculement vers les communautés et collisions aléatoires.

L’avenir du lieu de travail.

Impacts de la vidéo et impacts de l’audio.

Dans le cadre d’une autre activité “donner du sens”, nous sommes également invités à choisir un outil parmi le répertoire des outils digitaux pour apprendre et être performant, qui est compilée par Jane Hart. Puis à jouer avec, à prendre des notes au fur et à mesure que nous l’expérimentons, à revisiter nos notes après l’atelier et à vérifier si l’utilisation de l’outil a toujours du sens. J’ai choisi un outil qui n’est pas dans le répertoire : OBS Studio pour la caméra virtuelle permettant de participer ou d’animer des réunions en visio. Les possibilités offertes par cet outil sont nombreuses. Il permet de présenter des contenus digitaux de manière professionnelle, de diffuser en direct et de s’enregistrer.

Je continue à expérimenter cet outil et à comprendre comment l’utiliser grâce à des tutoriels sur Youtube. Cet outil est un moyen pratique d’être plus professionnel pour se présenter lors de réunions ou d’événements en distanciel. Je vais également observer auprès de mon réseau qui utilise OBS Studio et comment.

Je continue de lire et à utiliser le livre de David Amerland, “The Sniper Mind“. Je suis impressionné par la profondeur des recherches et de l’écriture de l’auteur. Paul Simbeck-Hampson m’a vivement recommandé la lecture de ce livre. Ce livre traite de la gestion de l’esprit, la discipline de la pensée et de la science qui sous-tend le fonctionnement de notre cerveau.

Il est rempli d’idées provenant de tireurs d’élite que l’auteur a interviewés. Les dernières découvertes en matière de neurosciences, des histoires vécues et des cas d’entreprise, des expériences nous aident à comprendre ce qui nous anime et comment nous améliorer dans nos vies, sur les plans de la santé et du travail. Je n’avais pas connaissance des neurosciences et des tireurs d’élite, mais je sais que je vise l’excellence, en activant mes forces et mes capacités. Ce livre m’aide à renforcer ma résistance et ma réactivité mentale, physique et émotionnelle. Je cherche à m’améliorer en regardant en moi, en découvrant mes peurs, ce qui ne peut pas m’arrêter, pourquoi et comment je peux prendre de meilleures décisions pour agir.

Je continue de me tenir au courant des dernières pratiques dans le domaine du community management  avec quelques podcasts, newsletters, articles de blog et un cours en ligne. J’ai été en profondeur avec le cours en ligne de la Community Roundtable Academy sur les fondamentaux du community management afin d’obtenir une certification et d’explorer les quatre cadres et modèles qui constituent la base d’un programme communautaire réussi.

L’une des activités portant sur le cadre des compétences communautaires, nous invite à identifier et à comprendre nos lacunes en matière de compétences et à nous évaluer sur une échelle de 1 à 5 pour chaque compétence. De cette façon, nous pouvons obtenir un score par famille de compétences communautaires et voir quelles sont les principales sur lesquelles nous devons nous concentrer pour atteindre nos objectifs de développement professionnel au cours de l’année et au-delà. Après avoir fait cet exercice, ce qui me frappe, c’est que mes principales compétences communautaires sont les suivantes:

1. Compétences en gestion, création et curation de contenus

Édition. Curation. Gestion de la taxonomie et des tags.

D’une certaine manière, j’ai toujours été dans l’univers du contenu car j’aime travailler avec l’excellence sur du contenu, avec le blogging et l’auto-publication. Cet ensemble de compétences m’aide à développer et à produire des contenus et des programmes communautaires. Les contenus sont élaborés de manière stratégique et utilisés pour s’intégrer dans un récit communautaire global et grande qualité.

2. Compétences techniques

Administration des systèmes communautaires. Support technique. Gestion de la base de données des membres.

Il s’agi souvent de la compétence la moins forte pour les community managers car ils n’en ont pas besoin en premier lieu. Améliorer cette famille de compétences est un excellent moyen d’augmenter sa valeur au sein d’une équipe dédiée au commmunity management. Ceux sont quelques notes que j’ai prises en écoutant et en faisant des pauses pendant le cours

Au cours de quelques projets communautaires que j’ai menés avec des startups et leurs clients, j’ai fait l’expérience de la valeur ajoutée que peuvent avoir les compétences techniques, surtout lorsque la communauté devient digitale, parfois international.

3. Compétences en matière d’engagement

Empathie et soutien aux membres. Écoute et analyse. Modération et gestion des conflits. Promouvoir les comportements productifs. Faciliter les connexions.

Les compétences de tout community manager pour son travail quotidien de création et de développement de communautés pour les embarquer. Dans ce cours, nous approfondissons également le cadre d’engagement communautaire avec ses quatre étapes : valider, partager, demander et répondre, explorer – à voix haute. Mes engagements professionnels en tant que spécialiste de communautés internes, ma participation à quelques communautés de pratiques et d’apprentissage internationales, et ce cours de la Community Roundtable Academy m’ont fait passer en revue et repenser comment et pourquoi l’engagement en ligne peut être mesuré de manière significative et pertinente.

À quoi ressemblent le niveau de maturité de la communauté et la culture communautaire ? Passive, réactive, ouverte ou proactive. S’agit-il d’une communauté en réseau ou non ? Observe-t-on une culture communautaire passive et réactive ? Les membres se sentent-ils suffisamment à l’aise pour s’approprier les problèmes et les solutions ?

Ces trois familles de compétences ou disciplines communautaires m’indiquent que je me prend le chemin vers un rôle de spécialiste des communauté. L’expérience et le temps me diront sur laquelle de ces compétences ou plusieurs je me concentre tout en explorant les initiatives et les projets stratégiques pour aider une équipe communautaire à se développer. J’ai hâte de devenir un pont entre les membres de la communauté d’une organisation et une équipe communautaire.

Je suis dès à présent certifié par la Community Roundtable Academy pour avoir suivi avec succès les cours:

Communauté 101 | Modèles et cadres communautaires

“Ce badge dénote la réussite et la certification par The Community Roundtable du cours fondamental en ligne sur les communautés, Modèles et cadres communautaires. Il s’agit d’une certification à vie.”

Fondamentaux des communautés en ligne

“Le cours sur les ‘fondamentaux des communautés en ligne’ du Community Roundtable destiné aux nouveaux community managers décrit la portée du rôle de community manager dans les communautés et fournit des approches prescriptives pour une gestion de communauté réussie.”

Les essentiels d’un programme communautaire

“Le cours Community Program Essentials du Community Roundtable couvre les sujets clés de la gestion de programme communautaire. Le cours s’adresse aux professionnels qui cherchent à développer leurs compétences en gestion de programmes communautaires et se concentre sur la création des éléments stratégiques, opérationnels et techniques pour que les communautés réussissent dans un contexte organisationnel plus large.”


La carte que j’ai créée et incluse dans un autre article de blog a évolué avec mon travail sur :

Le cadre des compétences communautaires du Community Roundtable.

Quatre compétences professionnelles essentielles à développer grâce à l’atelier sur l’apprentissage continue en réseau d’Harold Jarche.

Les compétences professionnelles futures de l’Institute For The Future.

Les compétences professionnelles du Forum économique mondial.

Voici ci-dessous ma version mise à jour de ma galaxie de compétences futures.

compétences futur travail apprendre formation learning management community réseau rotana ty pensée visuelle carte

Je vois des chevauchements et des points trouvés entre les familles de compétences et les sous-compétences que nous pouvons exploiter et activer par nous-mêmes et dans toute équipe, tout réseau et communauté. À quoi ressemble votre galaxie de compétences futures ?

L’atelier en ligne Compétences Futures vous permet de découvrir des compétences futures pour vous développer. Utilisez vos insights dans votre contexte de travail et d’apprentissage.

VOIR PLUS

Tous les mois, nous nous réunissons avec l’IFTF et des alumni de diverses industries durant une heure conviviale afin de partager des idées sur nos pratiques de prospective. Il y a souvent une animatrice et des spécialistes de la prospective issus de l’écosystème de l’IFTF qui partagent leur passion, leur travail et leur parcours. Il est inspirant d’entendre et d’observer les enseignements lors du développement et de la mise en œuvre d’une initiative de réflexion prospective, qu’il s’agisse d’un programme, d’artefacts, de produits ou de services.

La meilleure partie de ces sessions mensuelles se déroule également dans les salles de réunion, où nous nous rencontrons et discutons avec un petit groupe de membres de notre introduction et d’une question suggérée par les animateurs de la communauté. Voyons-nous des sourires en visio lorsque tous les participants se rassemblent après la salle de discussion ? Quels sont les points de vue et les éléments à retenir qu’un membre du groupe restreint partage ? Qui sont les participants réguliers à ces réunions ?

Dans quelques communautés en ligne internationales, j’ai observé que cette façon d’animer des expériences d’apprentissage et de mise en réseau avec un ordre du jour ou sans ordre du jour est courante.

Le printemps est là. Le troisième confinement à Paris, aussi. J’ai toujours besoin de faire de la marche et de boire une bonne tasse de thé loin des écrans pour gagner en clarté et ma santé mentale. Le cyclisme est aussi une autre façon de me déconncter, d’être dans le flow et de rester en forme. J’apprécie beaucoup ces moments.

Vous appréciez mes publications?

Contactez-moi pour explorer comment nous pouvons collaborer.


0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *